Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Un père idéal

Un père idéal

Retour
 
Fiction Adulte(9782355840715) 
 
Auteur
Paul Cleave (1974-....) [auteur]
 
Titre
Un père idéal / Paul Cleave ; traduit de l'anglais (Nouvelle-Zélande) par Fabrice Pointeau.
 
Editeur
Paris : Sonatine2011.
 
Résumé
Jack Hunter a longtemps été un bon époux et un père idéal.
Un homme bien sous tous rapports, hormis cette petite manie secrète et discutable : le meurtre violent de prostituées. Aussi son fils Edward ne s'attendait-il pas à ce que la police vienne un jour frapper à la porte de leur maison si tranquille pour arrêter le premier serial killer de l'histoire de Christchurch, Nouvelle-Zélande. Vingt ans plus tard, Edward est à son tour devenu un citoyen modèle. Comptable sans histoire dans un cabinet d'avocats de la ville, il a tout fait pour oublier et faire oublier ses sombres origines.
Mais le jour où sa femme est sauvagement assassinée, c'est vers son père, toujours derrière les barreaux, qu'il va se tourner pour prendre conseil. Pourra-t-il faire autrement que de marcher sur ses traces ? L'instinct de tueur est-il vraiment héréditaire ? Autant de questions qu'Edward va devoir affronter durant une folle semaine qui verra sa vie bien rangée basculer dans l'horreur. Après Un employé modèle, Paul Cleave récidive avec ce thriller noir et glaçant, au suspens omniprésent, et impose définitivement un style tout à fait nouveau dans l'univers du polar.
 
ISBN
978-2-35584-071-5
 
 
 
Exemplaire
 
 
Code-barres
268009219
 
N° inventaire
50355
 
Cote
RP CLE PER (Premier étage) Pastille rouge
 
Disponibilité
Disponible
 

 
Description
1 vol. (405 p.) : couv. ill. en coul. ; 22 cm
 
Langue
Français
 
Langue d'origine
anglais
 
Indice
RP
 
Centre d'intérêts
 
Traduit de
Blood men
 
Autres auteurs
 
 
5
Note moyenne : 5 (1 vote)

Commentaires


... en commençant ce livre, il vous sera bien difficile de le reposer !

Nous retrouvons la ville de Christchurch (Un employé modèle), qui ne semble décidément pas accueillante et son inspecteur principal, Schroder.
Les scènes "gores"sont moins nombreuses que dans le premier roman de ce jeune auteur néo-zélandais, mais le suspense y est encore plus saisissant. L'auteur alterne au fil des chapitres la narration qui se fait tantôt omnisciente, tantôt plus personnelle, comme autant de prises de vue différentes. Il parvient même à mêler l'humour à l'agitation de ce polar.

Paul Cleave tient son lecteur en haleine à la manière de films comme Heat, La dernière maison sur la gauche ou The Chaser...

A dévorer sans modération !

SHARE